Origines

Famille

À l'origine de BBR International, la compagnie Bonbons Richard est née d'une entreprise familiale fondée en 1956 par Nestor Richard, père de quatorze enfants, ayant décidé de produire des sucreries à la maison afin d'arrondir ses revenus de dessinateur industriel.

L'entreprise Bonbons Richard commença d'abord dans un petit appartement de la rue Cook à Trois-Rivières, près du séminaire Saint-Joseph, où s'entassaient tant bien que mal treize personnes et où pour la première fois on eut l'idée de confectionner des bonbons. En 1966, la famille déménagea au Cap-de-la-Madeleine et c'est dans le sous-sol de la maison qu'elle poursuivit la production artisanale de friandises environ six mois par année (de septembre à mai), le temps chaud et humide ne leur permettant pas de continuer à produire durant l'été.

Opérer une confiserie artisanale n'était pas toujours sans danger : ils devaient faire bouillir le sucre sur des chaudrons au gaz avant de couler le mélange à la main dans des moules. Ils laissaient refroidir les bonbons qu'ils démoulaient et emballaient ensuite de façon manuelle avant de les sceller au fer à repasser. À cette époque, la production de bonbons n'était pas très importante, mais elle occupait néanmoins les temps libres de toute la famille eut tôt fait de devenir une véritable institution.

En bons artisans, ils allaient vendre eux-mêmes les bonbons à Trois-Rivières dans les marchés, sur la place publique et auprès des marchands locaux qui furent leurs premiers fournisseurs. Ils étaient d'ailleurs très connus dans la région.

En quelques années, leur réputation s'était étendue dans toute la Mauricie et tout le monde connaissait et appréciait les friandises de Bonbons Richard.

En 1977, les enfants de la famille Richard avait grandi et eurent bientôt tous choisi leur propre carrière et profession. C'est ainsi que s'acheva cette première page de l'histoire de Bonbons Richard. Nestor et Huguette Richard, ainsi que leur onze enfants, raccrochèrent leurs chaudrons, sans se douter alors que cette histoire se poursuivrait un jour.